Thödol

Independant label

1 juil. 2012

PanDaaéMonium – THE DIRECTOR’S CUT





C’est avec plaisir et émotion que nous vous proposons pour la première fois ces enregistrements, qui ont failli être oubliés après avoir passé plus de 5 ans dans les limbes.
Cet unique disque du duo constitué par Christine DAAE et PAN n'est pas tant un album en soi qu’une série de jeux entre les 2 protagonistes, où ils explorent à la fois leur amour du trip-hop et de l’ambient, flirtant par moment avec le rock et les musiques traditionnelles. Ils créent des morceaux (dans le sens premier du mot) à partir d'échantillons qui vont du jazz au rock psychédélique en passant par la musique contemporaine, et l'effet produit est celui d'un un rêve familier à demi-éveillé, où l’on fait appel à des musiques et des films que vous auriez peut-être vu avant.
Avec un travail sur les textures et les atmosphères opaques, PanDaaéMonium développe des ambiances marécageuses agréables, déforme les samples, mélange la crasse sonore aux guitares surf, perfore le brouillard, et propose un cinéma pour les oreilles qui revisite certains des grands films qui les ont marqués.
Tout l'album peut se lire ainsi : par l’utilisation du hip-hop, non seulement ses rythmes, mais surtout ses techniques du copier-coller en tant que base de chaque morceau, PanDaaéMonium crée un monde dense et fascinant, où il n'y a pas de genres musicaux définis, mais simplement un déplacement des textures sonores et des styles. Les multiples couches de samples et de genres musicaux sont les clés pour comprendre le travail du duo. Ils s'appuient sur une base historique solide, mais leur approche est plus plasticienne que musicale. Elle utilise tous les ressorts du collage bien plus que de la composition classique. PanDaaéMonium avait tendance à traiter le hip-hop non pas comme une protestation sociale explicite, mais comme l’innovation musicale la plus susceptible de se rapprocher du collage surréaliste.
Le duo développe un univers musical qui tente de transporter la surréalité de leur environnement jusqu’au cerveau de l’auditeur.
C'est parfois menaçant, c’est souvent passionnant, et malgré ses ambiances sombres, cet album ne peut pas être considéré comme quelque chose de sinistre. Ce serait plutôt l'équivalent sonore d’un voyage raconté par deux garnements qui ne peuvent supporter de garder le secret plus longtemps.

It’s a real pleasure, even with excitement that we propose for the first time these recordings, which have nearly been forgotten after spending more than 5 years in limbo.
This unique disc from the duo formed by Christine DAAE and PAN is not more an album in itself than a series of games between two characters, where they explore their love of trip-hop and ambient, flirting sometimes with rock and traditional musics. They create pieces (in the first sense of the word) from samples ranging from jazz to psychedelic rock through contemporary music, and the effect is like a familiar dream half-awake, where it uses music and movies that you might have seen before.
With work on the textures and opaque atmospheres, PanDaaéMonium develops swampy pleasant ambience, distorts the samples, mixes grime sound to surf guitars, pierces the fog, and offers a cinema for the ears, which revisits some of the greatest films they love.
The whole album can be read like this: the use of hip-hop, not only its rhythms, but also its technical copy-paste as a base of each piece, PanDaaéMonium creates a world dense and fascinating, where there’s no defined musical genres, but only shifting sonic textures and styles. The multiple layers of samples and musical genres are the keys to understanding the work of the duo. They rely on a historical basis, but their approach is more visual than musical. They use all techniques of the collage more than classical composition. PanDaaéMonium tended to treat hip-hop not as an explicit social protest, but as musical innovation most likely to approach the Surrealist collage.
The duo develops a musical that attempts to transport the surreality of their environment to the brain of the listener.
It is sometimes threatening, it is often exciting, and despite its dark atmospheres, this album can’t be regarded as something sinister. It would be the sonic equivalent of a trip narrated by two scamps who can’t afford to keep the secret any longer.

Télécharger l'album / Download the album

Christine DAAE : Guitare, Basse, Sample (Guitar, Bass, Samples)
PAN : Collages, Détournements et Détériorations (Collages, Diversion & Damage)

Compositions (Composed by) : Christine DAAE & PAN
Enregistré par (Recorded by) : Christine DAAE & PAN
Mixé et Masterisé par (Mixed & Mastered by) : U-Man
Dessins & Collage (Drawings & Collage) : Yoan GIL
Graphisme (Design) : Vincent CAPES

THO013 - 07/2012
CD time: 58:21


Aucun commentaire:

Publier un commentaire